Un camion à hydrogène en essais publics à Albi

Le camion électrique à hydrogène est légitimement attendu par de nombreux professionnels comme une solution viable pour le transport réellement zéro émission, sans faire de compromis opérationnels trop contraignants. Recharger en 15 mn, être assuré de 400 à 500 km d’autonomie avant recharge sans pénaliser ses capacités de transport en termes de volume et de poids, autant de promesses qui donnent l’espoir à un secteur stratégique de l’économie de pouvoir faire face dans l’avenir aux enjeux de décarbonation et dépollution.

Ce secteur clé est d’ailleurs largement mis en évidence dans la toute dernière étude réalisée par France Hydrogène, dont le scénario « Ambition + 2030 » prévoit 10 000 poids-lourds à hydrogène sur les routes de France d’ici 2030.

Pour autant, les constructeurs de camions ne se précipitent pas pour répondre rapidement à ces enjeux. Dans le monde de la voiture particulière, il a fallu l’émergence de « pure players » comme Tesla pour réellement secouer une industrie peu encline à abandonner trop vite ses motorisations fossiles. Dans le monde du transport routier lourd, là encore, l’initiative revient aux nouveaux entrants, que l’on parle de grands constructeurs comme Hyundai, un grand de l’automobile mais nouvel entrant sur le marché européen du camion, ou bien de « pure player » comme Hyzon Motors, qui sur une base de châssis DAF développe des camions à Hydrogène depuis Groningen aux Pays-Bas.

Et c’est bien ce camion Hyzon, le HyMax-250, qui roulera sur le circuit d’Albi les 22 et 23 septembre, dans le cadre de ces journées organisées par la Région Occitanie, AdOcc, la Ville d’Albi, et l’ensemble des acteurs travaillant au développement du projet Corridor H2 Occitanie (dont Seiya Consulting, éditeur de votre blog H2 préféré). Les transporteurs et chargeurs d’Occitanie, qui peuvent candidater aux subventions du programme Corridor H2 via un AMI de la Région Occitanie, vont donc avoir l’opportunité unique, une première en France, d’essayer un camion à hydrogène Hyzon sur le circuit d’Albi.

Albi et son circuit proposent en effet des infrastructures uniques pour accueillir des véhicules à hydrogène, à quelques centaines de mètres par ailleurs des locaux de Safra, seul constructeur français de bus à hydrogène. La Ville d’Albi se positionne autour de cette thématique et de ses compétences locales reconnues en France et en Europe, notamment Eveer’Hy’Pole – H2Teams, pour développer un Campus Européen de Nouvelles Mobilités. Une station hydrogène mobile fournie par Air Products sera présente sur le circuit pour recharger les véhicules pendant l’événement.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

Share on twitter
Share on linkedin

A propos de l'auteur

BertrandChauvet

BertrandChauvet

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

Laisser un commentaire

H2Today / Seiya Consulting