Un campus aéronautique H2 en approche à Toulouse

C’est une annonce que l’on peut lire sur le site de la région Occitanie. Au détour d’un article consacré aux mesures de soutien pour la filière aéronautique, il est question de « l’avion vert », neutre en carbone. Au-delà d’un appel à manifestation d’intérêt de 10 M€ pour des démonstrateurs de petite capacité, la Région souhaite appuyer aussi la création du plus grand centre d’Europe de recherche, d’essai et d’innovation technologique sur l’hydrogène vert à Francazal à l’horizon 2024. Ce technocentre de 40 M€ verra la collaboration sur les moteurs à propulsion hydrogène du Cnrs, de l’Université́ de Toulouse, de l’Onera, de laboratoires de recherche, de Safran, Airbus…

Un site qui jouera un rôle dans le développement de l’avion à hydrogène, prévu pour 2035 chez Airbus.

Précisons au passage que l’Occitanie abrite le premier pôle de compétitivité mondial de la filière, Aerospace Valley, qui anime un réseau de 825 membres. La région compte également sur le soutien du Gifas, qui réunit 400 entreprises en France, et a monté une task force de gestion de crise, qui pilote des actions en faveur des trésoreries, de la digitalisation et de l’avion de demain. Elle bénéficie également des actions de proximité des chambres consulaires et de l’agence régionale de développement économique Ad’Occ.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting