Un Space Train à hydrogène en gestation dans le Loiret

Alors que l’Hyperloop tente de supplanter le train à grande vitesse, une quinzaine d’ingénieurs travaillent à Saran, dans le Loiret sur un projet de train fonctionnant à l’hydrogène, et qui pourrait atteindre la vitesse de 720 km/h. Ce « Space Train » adopterait une propulsion avec des moteurs à induction sur un monorail, créant ainsi un champ magnétique à deux millimètres du sol. Ces moteurs seraient silencieux et alimentés par de l’hydrogène.

Le projet ressuscite ainsi le vieux rêve de l’ingénieur Jean Bertin qui, dans les années 1960-1970, avait conçu l’Aérotrain. Avec le soutien de Georges Pompidou, il avait construit une voie de 18 kilomètres sur pilotis bétonnés, au nord d’Orléans, pour y réaliser les premiers essais. Mais l’Aérotrain avait finalement été abandonné face au succès du TGV.

Les premiers tests du « Space Train » sont prévus pour fin 2019 ou début 2020 pour une commercialisation en 2025. Mais pour cela, il faut récolter 30 millions d’euros pour réhabiliter la voie de l’Aérotrain perchée à six mètres de hauteur.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting