Usine de Symbio à Lyon : ça se précise

Usine de Symbio Lyon

Philippe Rosier, président directeur général de Symbio, vient de signer la promesse d’achat du terrain à Lyon où sera construite la principale usine du groupe, détenu à parts égales par Michelin et Faurecia. Ce terrain de 8 hectares accueillera la plus grande usine de production de piles à hydrogène en France, mais aussi un centre de R&D, un centre de formation et le futur siège social de l’entreprise. Il sera situé au cœur de la Lyon Vallée de la Chimie, sélectionnée par la Métropole de Lyon pour devenir le poumon industriel des solutions de stockage et de distribution des nouvelles énergies, dont l’hydrogène. Le projet a le soutien de la Métropole, mais aussi de la Région Auvergne-Rhône Alpes.

Le chantier débutera fin 2021 pour une livraison des différents bâtiments en 2023.

L’usine de Saint-Fons devrait avoir une capacité de production annuelle de 200 000 stackpacks. « Ce sera le vaisseau-amiral de Symbio en Europe », précise Philippe Rosier.

Vous voulez en savoir plus sur Symbio ? Notre dernier article sur le sujet devrait vous intéresser. Vous pouvez le lire ici.

PS: Vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Vous pouvez vous inscrire à nos newsletters.

1) « Vos actualités hydrogène en direct » (pour recevoir tous nos articles dès leur publication).
2) « Votre newsletter hebdo » (envoyée tous les lundi en fin de matinée). 

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

Advert here 2