L’usine de Symbio implantée à Lyon ?

usine Symbio Lyon

Symbio posera la première pierre de sa future usine de production de piles à hydrogène le 10 mars 2020. Si la localisation exacte demeure encore inconnue, il est vraisemblable qu’elle prenne pied au sein de la métropole de Lyon. Ce sera la plus grande usine du genre en Europe, avec une capacité prévisionnelle de 200 000 piles par an en 2030.

L’implantation en région Auvergne-Rhône-Alpes est assez logique, puisque Symbio a des locaux à Fontaine dans l’Isère et que l’entreprise est un acteur majeur du projet ZEV (Zero Emission Valley). « L’implantation de Symbio sur le territoire de la métropole confirme notre attractivité, se réjouit le président de la métropole de Lyon, David Kimelfeld. Cette entreprise renforce notre stratégie de développement de l’industrie du futur sur notre territoire, une industrie qui associe haute technologie et réduction de l’empreinte carbone, avec, à la clé, la création d’emplois et le développement des compétences. »

Rappelons que la joint-venture codétenue par Michelin et Faurecia a prévu in investissement de 140 millions d’euros.

Vous voulez en savoir plus sur Symbio ? Notre dernier article sur le sujet devrait vous intéresser. Vous pouvez le lire ici.

PS: Vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Vous pouvez vous inscrire à nos newsletters.

1) « Vos actualités hydrogène en direct » (pour recevoir tous nos articles dès leur publication).
2) « Votre newsletter hebdo » (envoyée tous les lundi en fin de matinée). 

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

carte interactive monde