Vietnam : de la crevette à l’énergie électrique via l’hydrogène

lnt

Le site Vietnam + nous apprend que le Laboratoire des nanotechnologies (LNT) de Hô Chi Minh-Ville vient d’inaugurer un nouveau bâtiment dédié à la recherche sur la pile à combustible. Il étudiera les piles à combustible de nouvelle génération à oxyde solide (SOFC).

En 2014, le LNT a été choisi par l’Université de Kyushu (Japon) comme partenaire stratégique pour mettre en œuvre le projet «Recherche de traitement et de transformation des déchets de l’aquaculture en énergie électrique via l’usage de piles à combustible solide de nouvelle génération». Ce projet contribuera au développement durable du delta du Mékong.

La labo vietnamien est lié dans le cadre d’un partenariat CEA-LETI avec Minatec en France.

 

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting