Un village Hydrogène XXL au coeur des 24 h du Mans

Village hydrogène 24 h du Mans

Signe de l’importance que revêt cette thématique pour l’Automobile Club de l’Ouest : le Village Hydrogène occupe une bien plus grande superficie au sein du village global, au coeur du circuit des 24 H du Mans. Il reflète le dynamisme de la filière et la diversité des solutions.

Situé à côté du Village des constructeurs, le Village Hydrogène se voit de loin. Et il y a du contenu. Dès l’entrée, sur la gauche, c’est Toyota qu’on voit en premier avec une Mirai, une version sport de cette Mirai et un bus à hydrogène de marque Caetano (que le constructeur japonais contrôle en partie).

Des bolides destinés à la compétition

Mais l’oeil est surtout attiré par les voitures de course qui sont exposées en plein milieu de ce village. On peut y voir la MissionH24, sachant que des copies sont également exposées sur les stands de TotalEnergies et de Michelin au sein du village. L’autre star est l’Alpine Alpengow (concept dévoilé pour la première fois au Mondial de l’Automobile), mais aussi une GT à hydrogène réalisée par le groupe GCK (en partenariat avec Forvia, la Foenix H2, voir notre article). Il y a une autre voiture sous bâche, qui sera dévoilée vendredi matin (au moment de la conférence de presse sur la future catégorie hydrogène des 24 h). Il s’agit d’une Toyota. Et ce mercredi, c’est la Ligier JS2 R H2, conçue avec Bosch Engineering, qui prendra place à côté des autres bolides.

Un acteur de la mobilité légère

On découvre ensuite un nouvel acteur, Systemics.Energy. La start-up a été créé par un salarié de Verso Energy, Antoine Abou. Son positionnement est celui de la pile à faible puissance. Et elle est présentée sur une petite monoplace de type Lotus Seven, dont le faible poids garantit des sensations (2,8 s pour accélérer de 0 à 60 km/h). L’entreprise entend répondre aux besoins pour les tricycles et les quadricycles.

Une présentation ludique et animée

Sous forme d’animations, de jeux, il y a beaucoup de pédagogie autour de l’hydrogène. L’Automobile Club de l’Ouest a tenu a présenter ce thème sous une forme ludique. Ce qui n’empêche pas une tente plus corporate, ACO H2, avec le soutien de France Hydrogène, où il est question par exemple du train avec le Regiolis H2 et d’autres applications. Le Mans Université et le groupement Neopolia y présentent leurs activités. Mais, la compétition n’est jamais loin. Et on peut y voir un moteur de Pipo Moteurs.

Michelin présente son activité Watea (accompagnement des flottes dans la transition énergétique) qui s’ouvre à l’hydrogène. Un utilitaire Citroën H2 est d’ailleurs présent sur le stand.

Plastic Omnium est également présent au sein de ce Village H2. La marque affiche un réservoir, des maquettes qui représentent la compétition, la voiture, ainsi que le camion et le train.

L’interview de Pierre Fillon

Le Président de l’ACO est venu inaugurer avec ses invités cet espace. A cette occasion, il a répondu à nos questions en vidéo. Le Village Hydrogène est ouvert : jeudi 8 juin de 10 heures à minuit, vendredi 9 de 10 heures à 21 heures, samedi 10 de 09 heures à minuit et dimanche de 09 heures jusqu’à 17 heures.

Voulez-vous en savoir plus sur le village hydrogène des 24H du Mans ? Alors cet article de l’an dernier devrait vous intéresser.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

carte interactive monde