Une première pour la H24 à Imola

Le prototype à hydrogène a participé à une étape du championnat Le Mans Cup sur le célèbre circuit italien. Et il a atteint l’objectif qui était de franchir la ligne d’arrivée.

Jamais, dans l’histoire du sport automobile, un prototype à propulsion électrique-hydrogène n’avait participé avant à une course internationale d’Endurance. Et il s’agissait en l’occurrence de la série Michelin Le Mans Cup. Alors que les conditions de course étaient éprouvantes (plus de 35° sur le circuit et plus de 50° sur l’asphalte), et que des problèmes électro-mécaniques sont venus perturber les essais libres, la H24 a fait le job. Elle a roulé pendant 110 minutes, bouclé 38 tours, et réalisé 4 ravitaillements en hydrogène (à la station TotalEnergies).

A l’arrivée, le pilote de l’équipe H24Racing, Stéphane Richelmi, est venu arrêter la voiture au pied du podium, aux côtés des voitures des premiers équipages de l’épreuve d’Imola. Un exploit salué par des applaudissements.

« Ce 14 mai 2022 à Imola, une nouvelle page du sport automobile s’est écrite », a commenté Pierre Fillon, président de l’ACO et co-président de MissionH24. « L’objectif n’était pas de réaliser des temps aux tour les plus rapides possibles, mais de rouler loin et longtemps – objectif accompli », a déclaré pour sa part Jean-Michel Bouresche, Responsable des Opérations de MissionH24 et Team Principal de H24Racing. « Il nous reste énormément de travail, mais le signal adressé aujourd’hui est fort : le challenge technique est d’une très haute complexité, mais nous sommes sur de bonnes bases et la H24 nous montre un potentiel en constante amélioration », a-t-il souligné?

C’est une étape essentielle pour le programme MissionH24, aussi importante que les premiers tours de roues du premier prototype, la LMPH2G, en septembre 2018 sur le circuit de Spa-Francorchamps (Belgique).

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaire

H2Today / Seiya Consulting