Air Liquide et ADP vont lancer une coentreprise

Dans le prolongement du protocole d’accord* signé l’an dernier, les deux groupes vont plus loin pour accompagner l’arrivée des avions à hydrogène.

Détenue à 50-50 par Air Liquide et ADP, la mission de cette coentreprise sera de proposer une offre de services et d’ingénierie en France comme à l’international. En vue de 2035, l’organisation des aéroports doit être repensée dès aujourd’hui, notamment pour intégrer la problématique de l’approvisionnement en hydrogène liquide. Il faut aussi réfléchir à d’autres usages en mobilité au sol, qu’il s’agisse de mobilité lourde ou d’engins d’assistance en piste.

Air Liquide apportera son expertise dans le domaine de l’hydrogène, allant de la production par électrolyse, la liquéfaction, le stockage jusqu’à la distribution de l’hydrogène pour les avions. Groupe ADP apportera son expertise en ingénierie aéroportuaire, ainsi que son savoir-faire dans les opérations aéroportuaires

*pour réaliser une étude pendant un an portant sur les configurations de 30 aéroports à travers le monde, notamment les aéroports de Paris-Charles de Gaulle et Paris-Orly.

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaire

H2Today / Seiya Consulting