Dunkerque aura une première station hydrogène en 2025

Dunkerque station hydrogène 2025
Dunkerque aura une première station hydrogène en 2025

Le 16 décembre, Hynamics a procédé à la pose de la première pierre d’une station de production et de distribution d’hydrogène renouvelable. Implantée dans la zone industrielle de la Petite-Synthe, elle alimentera des bus et des bennes à ordures de l’agglo.

S’inscrivant dans le cadre du projet SHYMED*, la station sera dotée d’un électrolyseur d’une capacité de 1,25 MW. Elle pourra produire jusqu’à 540 kg d’hydrogène par jour et permettra d’économiser chaque année l’émission d’environ 1 137 t CO2. À la demande de la Communauté Urbaine de Dunkerque, elle sera alimentée par de l’électricité 100 % renouvelable, issue des parcs éoliens de la région Hauts-de-France. La mise en service est prévue début 2025.

Avec deux points de charge, en 350 et 700 bars, la station permettra de faire le plein de 10 bus à hydrogène et de BOM. « À l’avant-garde de la transition énergétique, la Communauté urbaine de Dunkerque a pour ambition de conforter son rôle de démonstrateur de l’industrie décarbonée du XXIe siècle et de capitale européenne du transport public gratuit », commente Patrice Vergriete, Ministre du logement, et Président de la Communauté urbaine. À terme, elle pourra s’ouvrir aux camions et à d’autres véhicules à hydrogène.

*Solution HYdrogène pour la Mobilité Electrique du Dunkerquois. Ce projet, qui a donné naissance à la société de projet SHYMED, implique la Communauté Urbaine de Dunkerque (co-actionnaire à hauteur de 15 %, acquéreur et exploitant des bus et des bennes à ordures ménagères fonctionnant à l’hydrogène), Hynamics (co-actionnaire majoritaire, à hauteur de 51 %), la Banque des Territoires (co-actionnaire, à hauteur de 34 %). Il est soutenu par l’Union européenne et l’ADEME. À noter que les partenaires de la station sont HRS et Cummins (pour l’électrolyseur) et Colas.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

2