France : une feuille de route ambitieuse pour l’aviation décarbonée

feuille de route aviation décarbonée

Alors que s’ouvre le salon du Bourget, c’est l’occasion de parler de la feuille de route de l’aviation décarbonée. Le secteur, qui pèse pour 2,5 % des émissions de CO2, aspire à la neutralité carbone. Et la France est en pointe sur le sujet. Les carburants durables et l’hydrogène vont jouer un rôle.

La feuille de route tient compte des ambitions de l’Etat (dans le cadre de la Stratégie Nationale Bas Carbone), mais aussi de l’Europe dans le cadre du Green Deal. Elle a été établie en s’appuyant sur le modèle de projection des trajectoires de décarbonation de l’aérien développé par l’Office national d’études et de recherches aérospatiales (ONERA) en 2019. Le modèle a été adapté et amélioré, notamment pour déterminer les besoins en énergie
(biomasse, énergie électrique décarbonée) qu’impliqueraient les trajectoires de décarbonation retenues.

Des seuils pour la France et à l’international

Sur le périmètre France, la filière projette dans un scénario « Action » une activité décarbonée à près de 80% à horizon 2050. Les émissions résiduelles sont compensées et le net zéro carbone ainsi atteint. Ce scénario est compatible avec les objectifs de la SNBC 2 à horizon 2030 et permet des objectifs réhaussés à horizon 2050. La décarbonation s’accélère après 2030, grâce notamment au recours accru aux CAD (carburants d’aviation durables) et à l’arrivée d’avions plus performants. Un scénario « Accélération » projette une activité décarbonée à hauteur de 92 % à horizon 2050. Il est plus volontariste à partir de 2030.

Sur le périmètre international, la filière projette dans un scénario « Action » une activité décarbonée à 77 % à horizon 2050. Un scénario «Accélération » permet une décarbonation à hauteur de 91%. Notamment grâce à plus d’incorporation de CAD dès 2030 et à une accélération de l’innovation.

Carburants durables et hydrogène

Parmi les actions à engager, la feuille de route évoque le déploiement par les industriels d’avions plus efficaces sur le plan énergétique et l’acquisition de ces derniers par les compagnies aériennes ; la poursuite des recherches sur la nouvelle génération d’avions ultra efficaces et sur l’incorporation à 100% des CAD dans les flottes ; mais aussi le développement des technologies hydrogène.

Vous voulez en savoir plus sur la feuille de route pour l’aviation décarbonée ? Ce document est visible ici sur le site du GIFAS (Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales). A ce propos, le groupement est présent sur le Paris Air Lab, un espace au cœur du salon exclusivement dédié aux innovations autour de l’avion décarboné.

Vous pouvez retrouver ici notre article sur les annonces du Président Macron par rapport à l’avion décarboné.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

BFC H2 VERT