Gaussin dévoile sa plateforme H2 pour camions

Elle a la forme d’un skateboard* et contient l’intégralité des composants, dont un châssis ultra léger développé par Magna avec un poids inférieur de 400 kg par rapport aux châssis du marché. La version H2 propose aussi des réservoirs à hydrogène et des piles à combustibles, en plus des moteurs électriques.

C’est avec cette solution que le groupe Gaussin entend convertir les poids-lourds au tout électrique ou à l’hydrogène. Elle se destine aux camions routiers de classe 8 tracteur ou porteur de 18 à 44 tonnes.

Gaussin précise que sa solution s’adresse aux constructeurs traditionnels de camions comme aux nouveaux entrants, mais aussi aux carrossiers, ou encore aux acteurs du logiciel de navigation autonome. Ces acteurs n’auront plus qu’à y intégrer leur propre cabine, leurs logiciels et équipements. Le skateboard deviendra ainsi la technologie centrale du camion pour les applications variées tel que le transport de semi-remorques, caisses, bennes, citernes, ou toupies.

La société va créer une filiale spécifique pour le transport routier. Eller prévoit un déploiement mondial dès cette année, à travers un programme de vente de licences d’assemblage et de commercialisation. Elle se fixe un objectif de 41 licences sur 36 mois, ce permettrait de viser 5% du marché des camions à énergies propres. Soit, 450 000 véhicules en cumulé d’ici 2031.

*D’autres acteurs ont déjà exploré cette voie, dont General Motors en 2002 à travers le concept car Autonomy qui prenait la forme d’une voiture. La même année, un autre concept, la Hy Wire, reprenait cette solution. En 2017, GM a présenté une plateforme de ce type et baptisée SURUS (Silent Utility Rover Universal Superstructure) pour les applications off-road sur des véhicules lourds.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting