De la piste à la route : GCK va développer un moteur à hydrogène pour la supercar de Saleen

GCK moteur hydrogène Saleen
De la piste à la route : GCK va développer un moteur à hydrogène pour la supercar de Saleen

En marge de sa présence aux 24 h du Mans, avec la Foenix H2 qui va prendre part à un tour de démo samedi, le groupe annonce un accord entre Solution F et le constructeur américain. Un V6 biturbo à hydrogène équipera sa future supercar homologuée pour la route.

Depuis le Village Hydrogène du Mans, et en présence de Steve Saleen*, le Président de GCK Eric Boudot a annoncé un partenariat entre Solution F et Saleen Automotive. L’accord porte sur la livraison d’un nouveau moteur qui équipera la future supercar de route du constructeur américain. Ce V6 biturbo, qui est déjà à l’étude depuis plusieurs mois, aura la particularité de pouvoir fonctionner avec de l’hydrogène et/ou du carburant synthétique Le développement et la production se feront sur le site de Venelles dans les Bouches-du-Rhône, où l’équipe de Solution F pourra compter sur le support technique d’un autre partenaire, Motul, qui fournira des lubrifiants spécifiques.

« Nous sommes fiers de passer à l’échelle industrielle et de participer à la création de la première supercar bicarburation de l’histoire, en partageant notre maturité technique dans le domaine de l’hydrogène avec un constructeur aussi prestigieux que Saleen », se félicite Eric Boudot. Quant à Steve Saleen, il ajoute : « Nous sommes convaincus que l’avenir des transports reposera sur de multiples solutions et que les moteurs à hydrogène ou à carburants synthétiques joueront un rôle central en matière d’écologie, tout en offrant des performances ultimes et une facilité à ravitailler comparable à ce que nous connaissons avec les moteurs traditionnels ».

Un démonstrateur basé sur la Foenix H2

Dans un premier temps, Saleen et GCK vont codévelopper un démonstrateur, qui sera basé sur la Foenix H2 et reprendra son moteur V8 à combustion hydrogène. Le véhicule roulera aux États-Unis dès la fin de l’année 2024. Son rôle sera de préparer l’arrivée du futur véhicule de série et d’assurer la promotion de la technologie du moteur, lors d’évènements publics tels que des salons et des courses automobiles.

Voilà une annonce qui crédibilise un peu plus encore le moteur à combustion à hydrogène pour des applications sportives. Rappelons que GCK avait exposé une Jeep à moteur V8 lors du CES de Las Vegas.

*Pilote automobile, Steve Saleen a fondé son entreprise en 1983 avec l’idée d’apporter les performances de la piste sur route. Si Saleen est devenu un constructeur en 2000 avec la S7, cet acteur américain est aussi réputé pour ses versions musclées de la Ford Mustang, de la Dodge Viper, du Ford F 150 ou dernièrement de la Tesla Model S. L’une de ses voitures a gagné au Mans en 2010.

Vous voulez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière? Alors suivez-nous sur LinkedIn!

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

BFC H2 VERT