Helion Hydrogen Power embarque à bord du projet Reship

Helion Power reship
Helion Hydrogen Power embarque à bord du projet Reship

La filiale d’Alstom va fournir sa pile à combustible à une navire de ravitaillement offshore. C’est son deuxième contrat dans le maritime après le projet de barge Hydromer en région Occitanie.

Ce nouveau contrat s’inscrit dans le cadre du projet européen Reship qui consiste à expérimenter l’hydrogène dans la navigation fluviale et maritime. Concrètement, la technologie de Helion Hydrogen Power a été retenue par la société H2tec BV (la filiale néerlandaise d’une société d’origine britannique). C’est elle qui se chargera d’intégrer la pile de 50 kW à bord du Fortuna Crane, un navire de ravitaillement offshore appartenant à l’armateur allemand OS Energy. L’opération est prévue fin 2024.

En fait, cette expérimentation sera une première mondiale. La pile sera alimentée par de l’hydrosil. Il s’agit en fait d’un stockage sous forme liquide de l’hydrogène et à pression ambiante mis au point par HSL Technologies et faisant appel à un dérivé de la silice. Vous pouvez d’ailleurs retrouver ici l’interview de son fondateur, Pierre-Emmanuel Casanova. Ce mode de stockage permet de diviser par deux l’espace à bord, par rapport à de l’hydrogène gazeux.

Plus de détails ici.

Vous voulez en savoir plus sur Helion Hydrogen Power ? Alors nos derniers articles sur le groupe racheté par Alstom devraient vous intéresser. Vous pouvez accéder à tous nos articles écrits sur Helion Hydrogen Power et Alstom ici.

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter LinkedIn hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

Seiya recrute