De lourdes pertes pour Hopium au 1er semestre

Hopium pertes
De lourdes pertes pour Hopium au 1er semestre

L’entreprise affiche une perte nette de 24,7 millions d’euros sur les six premiers mois de l’année. Malgré une réduction de ses charges de personnels grâce au départ de 35 salariés depuis le début de l’année via une rupture conventionnelle collective, la situation de l’entreprise reste précaire.

Alors que la jeune société espère toujours trouver des partenaires, suite notamment au salon Gitex à Dubai, elle est rattrapée par la réalité financière. Dans un communiqué, elle essaie d’expliquer les causes de ces résultats inquiétants. Ainsi, le résultat d’exploitation ressort pour le premier semestre 2023 à -9,6 M€. Il est stable par rapport à l’exercice précédent sous l’effet de plusieurs facteurs : la forte réduction des charges* (+5,6 M€), le passage en charges des frais de R&D liés à la voiture (-2,0 M€) et la constatation d’une provision pour dépréciation d’actifs concernant la pile à combustible (-3,2 M€).

D’autre part, en raison du décalage dans le temps du projet de commercialisation du véhicule (prévu initialement en 2025) et de l’absence de financements suffisants pour y arriver, la totalité des frais de R&D et de design activés au 31 décembre 2022 concernant les prototypes a été comptabilisée en charges exceptionnelles au 30 juin 2023 pour un montant de 14,4M€.

Une trésorerie quasiment à zéro

Au total, Hopium présente donc un déficit de 24,7 M€ contre 9,6 M€ lors du premier semestre 2022. La situation se caractérise également par des capitaux propres négatifs à -31,9 millions d’euros au 30 juin et une trésorerie quasiment à zéro (88.000 euros).

Dans la foulée, la société a annoncé avoir procédé en septembre et en octobre au tirage de trois nouvelles tranches de l’emprunt obligataire conclu avec la société Atlas Special Opportunities pour un total de 75 obligations convertibles en actions d’une valeur nominale de 10.000 euros chacune. Les fonds levés visent à permettre à la société de poursuivre son activité dans le cadre de la procédure collective ouverte le 19 juillet 2023, en se concentrant sur le développement de sa pile à combustible.

Le rapport financier est à consulter ici.

*On remarquera que le poste lié à la rémunération des dirigeants et organes d’administration et de surveillance est passée de 375 926 € en 2022 à 65 000 sur le premier semestre 2023.

Vous voulez en savoir plus sur Hopium ? Alors nos derniers articles sur la start-up devraient vous intéresser. Vous pouvez accéder à tous nos articles écrits sur Hopium ici.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

carte interactive monde