Alliance française autour d’un hydrogénier

Alliance française autour d'un hydrogénier

Il n’y a pas que le Japon. Plusieurs partenaires français, ou basés dans l’hexagone, dont GTT et TotalEnergies vont collaborer pour concevoir et mettre à l’eau un hydrogénier (un navire pour le transport d’hydrogène liquide).

GTT, TotalEnergies, LMG Marin et Bureau Veritas ont donc signé un accord pour un projet de développement commun. Ensemble, ils vont développer un transporteur d’hydrogène liquide (LH2) d’une capacité de 150 000 m3. On le sait, certains continents, comme l’Europe ou certains pays asiatiques, pourraient avoir besoin d’importer de l’hydrogène à grande échelle pour compléter leur production nationale.

Et pour le coup, les navires ont un rôle à jouer. Le défi à relever est de transporter de très grandes quantités d’hydrogène sous forme liquéfiée à – 253°C. C’est là qu’intervient l’expertise de GTT avec un système de confinement à membranes. Parmi les partenaires, TotalEnergies travaillera à la définition des spécifications du navire, y compris son profil opérationnel. LMG Marin définira un concept d’hydrogénier adapté aux spécifications et contraintes définies en amont. Bureau Veritas effectuera une évaluation des risques et examinera la conception conformément aux dernières exigences réglementaires, et s’assurera qu’elle répond à ses règles, en vue de délivrer une approbation de principe.

« La capacité de GTT à concevoir une technologie de rupture adaptée à la taille d’un très grand navire constitue une avancée majeure pour le développement de la filière hydrogène », déclare Philippe Berterottière, PDG du groupe.

Vous voulez en savoir plus sur les projets de LMG Marin ? Vous devriez consulter nos 2 derniers articles publiés sur le groupe. Ils sont disponible ici et ici.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

Osez l'hydrogène