Hyliko entend concrétiser ses projets en 2024

hyliko projets 2024
Hyliko entend concrétiser ses projets en 2024

Après une année 2023 assez riche, cet acteur global du camion à hydrogène va mettre à la route ses premiers véhicules.

Il s’en est passé des choses pour Hyliko l’année dernière. Rappelons que la start-up a passé un accord avec Toyota pour bénéficier de piles à combustible, conclu un deal avec Atawey pour s’équiper d’une station temporaire sur son site de Villabé en région parisienne (en attendant une station fixe mi-2024), a rejoint la Coalition Retrofit H2 et a noué un partenariat avec Safra sur le retrofit de camions.

À ce propos, Hyliko a publié peu de temps avant la fin de l’année une vidéo montrant son premier véhicule rétrofité en roulage.

Déploiement de véhicules et de stations en 2024

En 2024, des véhicules seront mis à la route (camions neufs ou en retrofit). Par ailleurs, Hyliko a aussi prévu de déployer des stations avec l’aide de Mesure Process et de Nel, comme le rappelle ce communiqué.

Lors du salon Solutrans, l’entreprise a pris la parole pour présenter sa stratégie globale. Elle en a profité pour préciser le calendrier des écosystèmes régionaux Grand ParHY et Grand LHYon, qui verront le jour respectivement en 2024 et 2025. Ces deux écosystèmes clés seront composés de deux points d’avitaillement : Villabé (91) et Tremblay-en-France (93) pour Grand ParHY et Saint Rambert d’Albon (26) et Lyon-Est (56) pour Grand LHYon. Plus de détails sur ces projets ici.

Vous voulez en savoir plus sur Hyliko ? Alors nos derniers articles sur le groupe devraient vous intéresser. Vous pouvez accéder à tous nos articles écrits sur Hyliko ici.

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter LinkedIn hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

Osez l'hydrogène