Hype se développe et s’étend Bruxelles

Hype Bruxelles

Présent hier à l’inauguration de la station à hydrogène d’Orly, le Président de la STEP (Société du Taxi Electrique Parisien) en a profité pour faire le point sur sa stratégie. Il s’est d’abord félicité de pouvoir disposer d’une « station pérenne », qui va « favoriser le développement de Hype ». Il a remercié Air Liquide, qu’il a qualifié de « partenaire idéal », à la fois « dans l’idéal et dans les faits », ainsi qu’ADP (Aéroports de Paris) et le FCH-JU qui a apporté son soutien au financement de la station d’Orly.

Mathieu Gardies a rappelé qu’il n’y avait que 5 véhicules au début, en 2015 et que ce chiffre va passer à 75 d’ici la fin de l’année. Comme le parc devient plus fourni, il est désormais possible de faire une réservation immédiate, en passant par l’application Hype Taxi. Lors de son discours, il a également fait deux annonces majeures.

La première est que la STEP va lancer un appel d’offres sur 130 véhicules en 2018. Le PDG de la société estime que les constructeurs automobiles devraient être convaincus par le potentiel et la réalité du marché du taxi à hydrogène.

La seconde est que le service Hype va arriver à Bruxelles dans le courant du second trimestre 2018. L’arrivée de la compagnie française est favorisée par un projet financé par la FCH-JU. « Nous allons démarrer de façon modeste » a confié Mathieu Gardies à Hydrogen Today.

Vous voulez en savoir plus sur Hype ? Alors nos 2 derniers articles sur le groupe devraient vous intéresser. Vous pouvez les lire ici et .

PS: Vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Vous pouvez vous inscrire à nos newsletters.
1) « Vos actualités hydrogène en direct » (pour recevoir tous nos articles dès leur publication).
2) « Votre newsletter hebdo » (envoyée tous les lundi en fin de matinée). 

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

carte interactive monde