Hyvia se rapproche de Hype pour la mobilité hydrogène

Hyvia hype hydrogène
Hyvia se rapproche de Hype pour la mobilité hydrogène

La coentreprise de Renaut et Plug va produire de l’hydrogène vert pour alimenter les stations de Hype. Leur partenariat comprend également l’intégration du Master H2 Tech dans la flotte de l’opérateur de taxis.

Dans le cadre d’un partenariat gagnant, Hyvia et Hype vont donc collaborer pour réduire les coûts et développer les usages autour de la mobilité hydrogène. Ainsi, l’électrolyseur (1 MW) de l’usine Renault de Flins va permettre de fournir de l’hydrogène décarboné à Hype pour alimenter son réseau de stations en Ile-de-France. Toujours dans le domaine des stations à hydrogène, Hyvia va faire bénéficier à son partenaire de sa solution de financement. Ainsi, Hype va pouvoir faire l’acquisition d’ici la fin de l’année de deux stations, dont une de type Hywell (les stations compactes codéveloppées avec Atawey). La première station sera déployée à Buc (Yvelines), sur un site de Hype, exploité en partenariat avec B.E. Green, le spécialiste français des bus et cars zéro émission.

Des véhicules pour le programme Last Mile de Hype

Le second volet concerne la fourniture de fourgons à hydrogène de Hyvia pour étoffer la flotte de Hype. Il s’agit du Master Van H2-TECH, dont un premier exemplaire a été livré avec la nouvelle architecture L2H2. Un minimum de 9 véhicules supplémentaires seront livrés dans le courant de l’année à des clients du constructeur, autour des stations de HYPE. Ces fourgons H2 seront financés par Hyvia et s’intègreront au programme Last Mile by Hype, soutenu par la Région Ile-de-France, l’ADEME et le dispositif européen Connecting Europe Facility. Un cadre qui permet de bénéficier notamment de subventions aux véhicules utilitaires à hydrogène, et de les rendre plus abordables.

Les deux partenaires font valoir leur complémentarité. Pour sa part, Mathieu Gardies, le Président de Hype estime que Hyvia « symbolise la bonne approche pour répondre efficacement à l’urgence climatique. Ses véhicules électriques qui combinent les avantages d’une batterie rechargeable de taille raisonnable et d’un dispositif à hydrogène, constituent pour nous la plateforme technologique la plus pertinente pour un passage à l’échelle rationnel et pragmatique des mobilités zéro émission ». Rappelons que l’opérateur francilien avait été le premier à faire entrer des utilitaires à l’hydrogène dans sa gamme, avec… Stellantis.

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter LinkedIn hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

BFC H2 VERT