Hyvia entre dans le concret à Flins

La coentreprise de Renault et Plug Power a inauguré ce jour une ligne d’assemblage dédiée aux piles à combustible à l’usine de Flins (78). C’est la première étape d’un projet industriel plus vaste.

Neuf mois après sa création, Hyvia démarre donc la production au sein de Refactory, l’usine de Renault spécialisée dans l’économie circulaire. Il s’agit à ce stade de l’assemblage et des tests de piles à combustible basées sur la technologie de Plug Power. Il s’agit de piles de 30kW destinées aux futurs Renault Master H2-TECH (Van, Châssis Cabine et City Bus). Les 15 ingénieurs et opérateurs affectés à cette ligne ont tous suivi des formations spécialisées en France et aux États-Unis afin d’acquérir l’expertise. L’assemblage d’une pile fait appel à 450 composants, dont le contrôleur et le convertisseur haute puissance, le filtre à air, le compresseur et l’humidificateur, ainsi que le système de refroidissement.

La capacité de la ligne sera portée à 1 000 unités par an dès la fin de l’année. Pour cette grande première, le PDG de Plug Power, And Marsh, avait fait le déplacement. Luca di Meo, le DG du groupe, n’était pas disponible. Il a été remplacé par Heinz-Jürgen Löw, le responsable des véhicules utilitaires.

Par la suite, Hyvia prévoit aussi de lancer la ligne d’assemblage des stations de recharge à hydrogène. L’usine accueillera également un électrolyseur de 1MW qui fournira de l’hydrogène vert (450 kg/jour), pour tester les piles à combustible et les stations. Poussant la logique jusqu’au bout, l’usine de Flins fonctionnera avec des chariots élévateurs alimentés en hydrogène. Un clin d’oeil aux premières applications proposées par Plug Power.

Dans les années à venir, l’usine poursuivra sa montée en puissance avec une deuxième étape, qui se traduira par un élargissement de la base industrielle et un renforcement de l’intégration locale et verticale

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting