Jean-Baptiste Djebbari favorable aux e-fuels

Hopium Jean-Baptiste Djebbari
Jean-Baptiste Djebbari favorable aux e-fuels

Dans une tribune publiée par Les Echos, et cosignée avec Grégoire Aladjidi (ancien directeur de la stratégie de Safran), l’ancien ministre des Transports, et ancien Président du Conseil d’administration de Hopium, estime que l’Europe doit massivement investir dans les carburants durables en les incluant dès maintenant dans ses projets de règlements pour les années à venir.

Intitulée « carburants durables : une année décisive pour les transports », la tribune estime que, si on fait preuve de « réalisme », la décarbonation du transport aérien et maritime va prendre 15 ans. Rien que pour l’aviation, 500 000 tonnes ont été incorporées pour 2023 (un doublement par rapport à 2022, en attendant un triplement pour 2024), mais ce volume est à comparer aux 285 millions de tonnes de kérosène. Il faudrait donc produire 20 à 30 fois plus.

Rien que pour la France, 20 usines d’une capacité de 500 000 tonnes seront nécessaires d’ici 2035 pour éviter les importations. Dans cette tribune, on peut lire que « 2024 sera donc une année décisive pour changer de braquet, en activant tous les leviers ». Elle suggère que « les nouveaux carburants doivent être inclus dans les projets de réglement industrie zéro émission nette ou de plateforme pour le soutien des technologies propres ». L’ancien ministre demande que les carburants durables soient inscrits dans la vision 2030 comme l’hydrogène, le nucléaire et les matériaux critiques.

« Le temps est à la décision et à l’action », indique la tribune, qui ose croire en une « véritable révolution énergétique dans les transports ».

Lire le post de Jean-Baptiste Djebbari sur le e-fuels.

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

Seiya recrute