La Corée accélère dans le zéro émission

La Corée du Sud a présenté le 30 octobre un plan directeur pour accélérer l’adoption des véhicules électriques et à hydrogène. Un plan qui s’accompagne du développement de l’infrastructure de recharge et qui vise à rendre aussi les véhicules plus abordables. Alors que près de 120 000 voitures électriques et 9 500 à hydrogène circulaient sur les routes coréennes fin septembre, l’objectif du gouvernement coréen est d’arriver à 1,15 million de voitures électriques et 200 000 à hydrogène d’ici à 2025, selon le ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Energie.

Pour atteindre cet objectif, le gouvernement prévoit de porter le nombre de stations de recharge pour véhicules électriques à 500 000 d’ici à 2025, contre 60 000 à la fin septembre, a indiqué le ministère. Le nombre de stations hydrogène doit quant à lui passer de 72 cette année à 450 en 2025.

Pour rendre les voitures électriques et à hydrogène plus abordables, le gouvernement prévoit de consentir des aides à l’achat et de travailler en étroite coopération avec des entreprises privées en vue de réduire le prix de composants clés.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting