Le Navibus H2 a été mis en service à Nantes

Enfin ! Présenté l’été dernier, à l’occasion des journées de l’hydrogène dans les territoires, le Navibus H2 a été mis en service hier à Nantes par la SEMITAN (société d’économie mixte qui opère le réseau de transports en commun pour Nantes Métropole).  Il s’agit d’une navette fluviale, qui assure la traversée de l’Erdre en mode zéro émission. Elle tire son énergie de deux piles à combustible (2 x 5 kW) fournies par Symbio et qui sont alimentées par deux réservoirs de 205 litres stockant de l’hydrogène sous forme gazeuse à 350 bars. Les piles convertissent cet hydrogène en courant électrique qui vient ensuite faire tourner les moteurs électriques du navire. Des batteries sont aussi intégrées pour faire face aux appels de puissance.

D’une longueur de 10,40 m, pour une largeur de 3,80 m et un tirant d’eau de 0,53 m, le Navibus H2 pourra transporter 25 personnes et 10 vélos. Il sera mis en exploitation sur l’Erdre, sur une période de 18 à 24 mois. Une station de remplissage sera mise en place à Port-Boyer.

La ville de La Rochelle dispose également d’un bateau-passeur à l’hydrogène.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting