Les pros de l’automobile s’intéressent à la mobilité hydrogène

logo_CNPA

C’est un signal fort : en rejoignant l’AFHYPAC* (Association Française pour l’Hydrogène et les Piles à Combustible), le Conseil National des Professions de l’Automobile (CNPA) montre son intérêt pour cette filière émergente en se positionnant en aval. L’intérêt est de pouvoir ainsi mieux préparer la distribution et l’entretien des futurs véhicules à l’hydrogène.

Rappelons que le CNPA est l’organisation qui représente l’ensemble des métiers et des services de la filière automobile. Son organisation regroupe non seulement les vendeurs et réparateurs de véhicules, mais aussi les exploitants de stations-services. Cela facilitera le déploiement d’une couverture nationale de stations de recharge d’hydrogène.

 

*Son action vise à accélérer le déploiement des technologies hydrogène et piles à combustible pour des applications qui présentent un intérêt économique et environnemental pour la société.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting