Lhyfe sécurise un financement de 28 millions

Lhyfe crédit vert
Lhyfe sécurise un crédit vert de 28 million d’euros

La société nantaise annonce son premier crédit syndiqué corporate pour un montant de 28 M€. Il s’agit d’un crédit vert, conforme à ses engagements, et qui vient l’aider, au moment où se multiplient les ouvertures de sites de production.

Concrètement, ces financements se constituent d’un crédit bancaire syndiqué vert et de deux lignes de financement. Le premier, d’un montant de 22,2 M€, et indexé sur Euribor, affiche une maturité de 5 ans avec un remboursement in fine. Ce financement vert a été structuré par le Groupe Crédit Agricole, et est soutenu par le Groupe BPCE, HSBC et le Crédit Mutuel Océan. Il bénéficie d’une clause d’extension permettant d’augmenter son montant pendant deux ans. Quant aux deux lignes de financement, d’un montant total de 5,8 M€ à taux fixe octroyées par Bpifrance, elles affichent une maturité 8 et 15 ans.

Lhyfe précise qu’il dispose d’une trésorerie de 127,7 M€.

Ces financements arrivent alors que la société vient d’ouvrir son site de Bessières en Haute-Garonne et qu’il inaugure vendredi celui de Buléon dans le Morbihan.

Vous voulez en savoir plus sur Lhyfe ? Alors nos derniers articles sur le producteur d’hydrogène nantais devraient vous intéresser. Vous pouvez accéder à tous nos articles écrits sur Lhyfe ici.

PS: Vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Vous pouvez vous inscrire à nos newsletters.
1) « Vos actualités hydrogène en direct » (pour recevoir tous nos articles dès leur publication).
2) « Votre newsletter hebdo » (envoyée tous les lundis en fin de matinée). 

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter LinkedIn hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

2