Projet WaVe : un camion Mercedes à moteur H2

À l'occasion du salon Demopark, en Allemagne, Mercedes a présenté un prototype de l'Unimog basé sur l'U 430 avec un moteur à combustion fonctionnant à l'hydrogène (H2).

À l’occasion du salon Demopark, en Allemagne, Mercedes a présenté un prototype de l’Unimog basé sur l’U 430 avec un moteur à combustion fonctionnant à l’hydrogène (H2).

Ce véhicule a été préparé dans le cadre du projet « WaVe », financé par le Ministère Fédéral de l’Economie et de l’Action Climatique. Il réunit en tout 18 partenaires issus de l’industrie et de la science, dont Keyou qui fournit le moteur et Hoerbiger qui réalise les injecteurs. Après une première phase d’essai du moteur H2 achevée avec succès sur le banc d’essai à l’automne 2022, le moteur ainsi que le réservoir de carburant, les systèmes de sécurité et de surveillance ont été installés dans l’Unimog en début d’année. Dans la foulée, les premiers essais de conduite ont été effectués. Au deuxième trimestre, le prototype sera équipé d’un outil de fauchage afin d’obtenir des informations supplémentaires sur le mode de travail.

L’objectif du projet WaVe est d’examiner dans quelle mesure un moteur à combustion H2 peut se substituer à un Diesel et assurer les tâches d’un camion aussi polyvalent que l’Unimog. Ce dernier est utilisé pour tondre des pentes raides sur le bord de la route, entretenir des espaces verts, ou encore dégager la route en hiver. L’hydrogène pourrait être une motorisation alternative pour cet engin. A priori ce ne sera pas avec un système de pile à combustible en raison d’un espace limité.

Fin 2024, Mercedes poursuivra ses recherches sur le moteur H2.

Vous voulez en savoir plus sur Mercedes ? Vous pouvez consulter nos 2 derniers articles sur l’entreprise ici et ici.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

MasterClass H2 Toulouse