Une présentation de Mikaa Blugeon-Mered à Hyvolution Chile

Mikaa Mered Hyvolution Chile

Nous avions déjà mentionné l’intervention de Mikaa Mered à Hyvolution Chile dans un précédent article (à lire ici). Seulement, elle est maintenant disponible sur YouTube. Vous pouvez la voir ici sur YouTube (son intervention commence à 11’35 ») ou directement sur son profil Linkedin.

La présentation de Mikaa Mered lors de Hyvolution Chile

Cette présentation d’une quinzaine de minutes (en anglais) porte sur « la chaîne de valeur intercontinentale de l’hydrogène (Chili – Europe). Au cours de cette intervention, vous entendrez parler du potentiel de production de l’hydrogène à l’échelle mondiale et les enjeux auxquels doit faire face la filière et en particulier le Chili. 

De manière plus détaillée, Mikaa Mered nous annonce que nous vivons actuellement ce qu’il qualifie de 5ème hyper médiatisation (« hype ») de l’hydrogène. Il nous rappelle que selon un rapport de l’IRENA, la production d’électricité va devoir doubler d’ici 2050 si l’on veut produire assez d’H2 pour stabiliser le réchauffement climatique à +1,5°C.

Les futurs enjeux pour le Chili

Il enchaîne ensuite en rappelant les avantages compétitifs du Chili. À savoir un grand potentiel éolien dans la région sud (Magallanes), un important potentiel pour le photovoltaïque dans la région nord (Antofagasta) et métropolitaine (proche de Santiago). Il souligne également que le Chili possède des réserves considérables en minéraux clés pour la fabrication de batteries. L’expert affirme que si le Chili n’est pas encore prêt à être un producteur majeur, peu de pays le sont à l’heure actuelle. 

Il fait ensuite un état des lieux des futurs pays importateurs, exportateurs et autosuffisants en hydrogène. On apprend que la Chine et les États-Unis seront probablement autosuffisants mais que l’Europe sera très probablement largement importatrice d’hydrogène. La grande question sera donc : d’où l’Europe va-t-elle importer ces grandes quantités d’hydrogène vert ? Si plusieurs rapports scientifiques s’accordent à dire que l’Amérique latine exportera assez peu d’hydrogène, l’expert affirme qu’il est en désaccord total avec ces rapports. 

Les 5 goulots d’étranglements à addresser

Cependant, pour que le Chili s’établisse comme producteur et exportateur majeur il faut qu’il y aille fort (« go big »). Pour atteindre cet objectif, il faut addresser 5 goulots d’étranglements (« bottlenecks ») : 

  • L’approvisionnement en métaux critiques
  • La capacité de production d’électrolyseurs
  • Une infrastructure suffisante pour l’export
  • Trouver un substitut à l’ammoniac
  • Faire accepter la technologie à la population

L’expert conclura en parlant de pétro-masculinité, une notion qu’il a abordé plus en détail lors de notre entretien (9 min 35). Vous pouvez voir ici l’interview que nous avions réalisé avec Mikaa Mered lors du Salon Hyvolution Chile. 

Son intervention (ainsi que toutes les autres tables rondes de l’événement) sont disponibles sur la chaine YouTube de Hyvolution Chile.

Vous voulez en savoir plus sur Hyvolution Chile ? Alors nos 2 derniers articles sur l’événement devraient vous intéresser. Vous pouvez les lire ici et .

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Logan King

Logan King

Après un parcours atypique (3 ans au sein de l’armée de terre puis 3 ans de licence en Langues Étrangères Appliquées) c’est finalement ma passion pour les enjeux environnementaux qui me rattrape et me pousse à rejoindre Seiya Consulting et H2 Today en juin 2022. Tout d'abord dans le cadre de mon stage de fin d’étude, puis en tant que Responsable Marketing & Communication et traducteur chez Hydrogen Today.

Nos derniers articles

Osez l'hydrogène