Sur le modèle de l’usine prévue à Port-Jérôme, entre Le Havre et Rouen, la société H2V Product envisage de créer une usine de production d’hydrogène « vert » et de biogaz sur le port de Dunkerque qui emploierait, après formation, une partie des 170 anciens salariés de l’aciérie d’Ascométal. Ce projet est prévu en 2021, selon La Voix du Nord.

Le quotidien régional annonce un investissement de 450 millions et la création de 200 emplois, ce qui constitue une excellente nouvelle pour le bassin d’emploi.

L’ambition de H2V est de devenir leader sur le marché d’avenir de la réduction de carbone en investissant dans la construction d’usines de production d’hydrogène et de biogaz. La signature est liée à un accord entre l’État, la Région et la communauté urbaine. Ce n’est pas forcément un problème, car un accord similaire a été conclu entre la région Normandie et la communauté de communes concerné par le projet de Port-Jérôme. En plus de Dunkerque, quatre autres implantations seraient à l’étude, dont une à Fos-sur-Mer, avance encore La Voix du Nord.