Tiens tiens, Total s’intéresserait donc à l’hydrogène ? C’est en tant que partenaire de l’Automobile Club de l’Ouest (depuis 2018 et fournisseur officiel de carburant du Championnat du Monde d’Endurance de la FIA, dont les 24 Heures du Mans, jusqu’en 2022) que le pétrolier a décidé de s’associer au projet MissionH24. Et il ne se contente pas d’apposer ses couleurs sur la carrosserie du prototype LMPH2G.

Total contribue directement au projet en proposant une solution complète d’avitaillement en hydrogène. Ses équipes ont ainsi finalisé une station mobile d’avitaillement compacte (contenue dans un containeur de 6m par 2,5m) et transportable, qui sera opérationnelle sur les futures épreuves auxquelles la LMPH2G participera. Cette structure contient tous les éléments d’une station-service permettant l’avitaillement de la voiture en hydrogène : une unité de stockage, plusieurs étages de compression, un système de refroidissement et une partie distribution/ connexion à la voiture.

Comme l’indique Philippe Montantême, Directeur Stratégie, Marketing, Recherche de Total Marketing & Services, « nos équipes de chercheurs travaillent depuis plus de trente ans en étroit partenariat avec les constructeurs afin de pouvoir toujours mieux anticiper l’évolution technologique des moteurs mais aussi les changements dans les règlements des compétitions ». Le projet mené par l’ACO et GreenGT est donc l’occasion d’étrenner une nouvelle solution basée sur l’hydrogène, dans la perspective de 2024.