Opel lève le voile sur le Vivaro H2

Suite à la présentation sur les utilitaires à hydrogène, organisée par le groupe Stellantis le 31 mars, Opel est la première des trois marques concernées (les deux autres sont Citroën et Peugeot). Ce n’est pas très surprenant, car c’est la marque au blitz qui a été chargée de l’intégration de la technologie, au département Opel Special Vehicles (OSV), sur son site de Rüsselsheim. C’est donc sur la base d’un Vivaro-e qu’Opel va étrenner la technologie plug-in FCEV (fuel cell electric vehicle). La combinaison entre une pile à combustible de 45 kW et une batterie de 10,5 kWh, avec l’ajout de réservoirs d’hydrogène, permettra d’avoir un rayon d’action supérieur à 400 km selon le cycle WLTP.

C’est l’hydrogène qui apporte l’essentiel de l’autonomie, la batterie seule n’assurant que 50 km.

Le Vivaro-e Hydrogen viendra compléter la gamme d’utilitaires électriques Vivaro-e et Combo-e (complétée en cours d’année par le Movano-e). Outre son autonomie supérieure, et un temps de remplissage rapide, cet utilitaire hybride électrique-hydrogène aura une capacité de chargement supérieure à une tonne et un volume de chargement de 6 m3 (équivalente aux versions Diesel et électrique).

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

H2Today / Seiya Consulting