Power-to-gas : inauguration du projet GRHYD à Dunkerque

Hier, les partenaires du projet GRHYD* ont inauguré le premier démonstrateur Power-to-Gas en France. Lancé en 2014, et coordonné par ENGIE*, il vise à tester l’injection d’hydrogène dans le réseau de distribution de gaz naturel, afin de répondre aux besoins des habitants en termes de chauffage, eau chaude et cuisson. Cette initiative novatrice, qui s’inscrit dans la stratégie de la 3ème Révolution industrielle des Hauts-de-France, doit durer pendant deux ans.

Au démarrage, l’injection des premières molécules d’hydrogène dans le réseau local de distribution de gaz naturel se fera à hauteur de 6 % (et jusqu’à 20 % au maximum) pour alimenter les 100 logements et la chaufferie du centre de soins du quartier « Le Petit Village » de Cappelle-la-Grande.

Le Power-to-Gas représente une solution d’avenir permettant de transformer l’électricité issue d’énergies renouvelables en hydrogène. Ainsi converties, ces énergies peuvent être stockées et transportées dans les réseaux de gaz naturel. Le potentiel est énorme, puisqu’à l’horizon 2035, l’ADEME évalue le potentiel d’hydrogène produit à partir d’électricité en France à environ 30 TWh par an.

*GRHYD (Gestion des Réseaux par l’injection d’Hydrogène pour Décarboner les énergies)

**Le projet fait appel à 10 autres partenaires : AREVA H2Gen, le CEA, le CETIAT, la Communauté urbaine de Dunkerque, ENGIE Ineo, GNVERT, GRDF, INERIS, McPhy et la STDE. Ce démonstrateur est soutenu par l’Etat dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir opéré par l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie), et labellisé par le pôle de compétitivité Tenerrdis.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting