Projet RHEADHY : 10 mn pour un plein de camions à 700 bars

projet RHeaDHy

Projet RHEADHY : 10 mn pour un plein de camions à 700 bars

Dans le cadre d’un projet européen, des acteurs du stockage et du remplissage préparent un nouveau protocole qui permettra de faire le plein de 100 kg d’hydrogène en 10 mn pour les camions.

Et ce projet a pour nom RHeaDHy (Refuelling Heavy Duty with very high flow Hydrogen). Financé dans le cadre de Horizon, il est coordonné par ENGIE et réunit 9 partenaires dont notamment HRS et Faurecia. Il a débuté en février dernier et se prolongera jusqu’au 31 janvier 2027.

L’objectif est d’optimiser le remplissage des réservoirs. Aujourd’hui, le flux est limité à 1 kg par mn à une pression de 700 bars. C’est un temps acceptable pour une voiture, dont le réservoir ne contient que 5 à 6 kg d’hydrogène. Quand il s’agit de camions H2, la contenance peut varier de 40 à 80 kg. Et il faut que le plein soit rapide.

Alors que le camion électrique vient concurrencer l’hydrogène, en raison des progrès réalisés dans les batteries, les industriels qui veulent se lancer dans la mobilité hydrogène (Iveco, Daimler Truck, Volvo) ont intérêt à présenter un réel avantage. Un plein en moins de 10 mn (alors qu’il faudrait sinon 80 mn, soit 1h20 en l’état actuel des choses), serait un réel atout.

Le projet RHEADHY prévoit de tester ce remplissage rapide dans deux stations, une en France et l’autre en Allemagne. Au préalable, les partenaires vont faire évoluer les composants, sur la base du protocole PRHYDE.

Si le sujet vous intéresse, voici un article sur les stations d’hydrogène. Et on parle de camions ici avec Iveco, etavec Volvo et encore pour Mercedes.

Vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière sur LinkedIn ? Notre newsletter hebdomadaire devrait donc vous intéresser.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

carte interactive monde