Toyota en dit plus sur la GR Corolla à hydrogène liquide

Toyota Corolla hydrogène liquide

Suite aux 24 h de Fuji, et à la course en championnat Super Taikyu, Toyota a fourni des détails supplémentaires sur le moteur à hydrogène en compétition et l’utilisation d’hydrogène liquide pour GR Corolla H2. A noter que le véhicule sera visible cette semaine aux 24 h du Mans.

Lors de la course à Fuji, le président de Toyota, Koji Sato, et le président de l’ACO, Pierre Fillon, ont ouvert la voie à des voitures de compétition neutre en carbone pour les légendaires 24 heures du Mans. En effet, la future catégorie hydrogène en 2026 sera à la fois ouverte à la pile à combustible et aux moteurs à combustion (comme sur la GR Corolla H2 Concept). Selon Pierre Fillon, l’objectif est même de faire rouler 100 % de la catégorie reine du Mans à l’hydrogène en 2030.

Plus de détails sur ces projets seront communiqués lors de la semaine des 24 heures du Mans.

Une solution qui permet de réduire le temps de ravitaillement

En 2021, au démarrage du projet, Toyota a opté pour l’hydrogène gazeux. Mais, pour Fuji, c’est de l’hydrogène liquide qui a été utilisé pour la première fois. La solution permet d’embarquer plus d’hydrogène, avec une autonomie doublée. Elle rend également les arrêts aux stands plus rapides et plus efficaces, car le ravitaillement en carburant peut être effectué dans les stands, comme les véhicules à essence. Il n’est plus nécessaire de faire appel à des compresseurs et à des pré-refroidisseurs d’hydrogène.

En conséquence, la surface requise pour installer la station de ravitaillement est quatre fois plus petite. De plus, comme il n’est plus nécessaire de pressuriser lors du remplissage, plusieurs véhicules peuvent être remplis successivement.

Toutefois, l’hydrogène liquide doit être maintenu à des températures inférieures à -253 degrés pendant le remplissage du réservoir et le stockage. D’autre part, cela implique de développer une pompe à carburant pouvant fonctionner à une température aussi basse, et de résoudre certains problèmes comme l’évaporation des réservoirs.

Encore des gains de poids en perspective

Au cours des deux derniers mois, le poids de la GR Corolla H2 Concept a été réduit de plus de 50 kg. Cet allègement a permis de battre les temps au tour effectués par la première GR Corolla à hydrogène gazeux. Pour aller plus loin, des recherches conjointes sont menées avec l’Université de Kyoto, l’Université de Tokyo et l’Université Waseda sur les technologies permettant de réduire le poids et la taille des systèmes à hydrogène liquide.

Vous voulez en savoir plus sur la Corolla à hydrogène liquide de Toyota ? Vous devriez lire cet article.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

Osez l'hydrogène