Toyota : une flotte de 10 pick-ups à hydrogène en Angleterre

Toyota pick-ups hydrogène

Toyota : une flotte de 10 pick-ups à hydrogène en Angleterre

Dans le cadre d’un projet mené Outre-Manche, le constructeur japonais a intégré la pile à combustible de la Mirai dans son pick-up Hilux. Le véhicule revendique 600 km d’autonomie.

Tout est parti d’une étude de faisabilité, lancée par la filiale anglaise du constructeur et le siège de Toyota Europe. Ensuite, le projet a été retenu par l’APC*, un organisme qui favorise en Grande-Bretagne l’essor des véhicules zéro émission. Et Toyota a pu bénéficier de fonds (11 millions de livres, environ 13 millions d’euros). Le pick-up à hydrogène a pu voir le jour avec un consortium, composé de la société d’ingénierie Ricardo, d’ETL, de D2H et de l’institut Thatcham.

Comme cela était prévu ensuite, des prototypes de cet Hilux H2 ont été assemblés à partir du mois de juin sur le site de Burnaston (Derbyshire) qui produit la Corolla pour le marché anglais. En tout, 10 exemplaires seront en service d’ici la fin de l’année. Ricardo doit évaluer le véhicule, ce qui permettra à Toyota de prendre une décision pour une éventuelle commercialisation. Le modèle pourrait être lancé dans la seconde partie de la décennie.

*APC : Advanced Propulsion Centre

Vous voulez en savoir plus sur Toyota ? Alors nos 2 derniers articles sur le groupe devraient vous intéresser. Vous pouvez les lire ici et .

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Notre newsletter hebdomadaire devrait donc vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

Advert here 2