Toyota livre des piles pour le projet FCH2RAIL

Le groupe japonais a envoyé 6 modules de piles à combustible qui seront intégrés à bord de trains dans le cadre d’un projet européen.

Comme d’autres acteurs, le constructeur automobile essaie de valoriser sa technologie sur d’autres moyens de transport. Et précisément, il est impliqué dans le cadre du projet FCH2RAIL (Fuel Cell Hybrid Power Pack for Rail Applications) qui vise à tester l’hydrogène sur un train dans le sud de l’Europe. Issus du savoir-faire de la Mirai de deuxième génération, trois premiers modules vont d’abord être testés sur banc, avec des batteries. Les 6 modules de PAC seront ensuite embarqués à bord d’un train électrique de type Civia qui roulera en Espagne et au Portugal.

Mobilisant plusieurs partenaires européens, le projet est notamment réalisé en collaboration avec la Renfe (l’équivalent espagnol de la SNCF).

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting