Une voiture de course à hydrogène en lever de rideau des 24 h

voiture hydrogène 24 h

Une voiture de course à hydrogène en lever de rideau des 24 h

Ce n’était pas acquis, car il fallait qu’elle puisse rouler et boucler au moins un tour du circuit, dimanche dernier, lors des tests. Mais, c’est désormais une certitude. Samedi 15 juin, à 14h42, le prototype de course LMPH2G, fruit de la collaboration MissionH24 entre l’ACO et GreenGT, participera à la mythique procédure de départ des 24 Heures du Mans 2019.

Devant le peloton des 62 concurrents engagés à la 87e édition de la plus grande course d’endurance du monde, le prototype de course électrique-hydrogène bouclera en démonstration un tour du grand circuit de 13,626 kilomètres. Ce sera à quelques minutes du départ officiel de l’épreuve, fixé à 15 heures.

Cette première mondiale est une étape importante pour MissionH24. Devant le public présent comme aux yeux des spectateurs du monde entier, ce roulage d’exception témoigne de la vision partagée, par l’ACO et GreenGT, pour favoriser le développement de cette mobilité décarbonée. Pour rappel, l’objectif de MissionH24 est la création d’une catégorie dédiée aux prototypes hydrogène aux 24 Heures du Mans 2024.

Voir la vidéo.

Vous voulez en savoir plus sur les voitures de courses à hydrogène ? Alors nos 2 derniers articles sur le sujet devraient vous intéresser. Vous pouvez les lire ici et .

PS: Vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Vous pouvez vous inscrire à nos newsletters.
1) « Vos actualités hydrogène en direct » (pour recevoir tous nos articles dès leur publication).
2) « Votre newsletter hebdo » (envoyée tous les lundi en fin de matinée). 

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

carte interactive monde