Un nouveau constructeur de voitures à hydrogène en Australie

voitures à hydrogène australie

La presse locale rapporte qu’une start-up, qui a pour nom H2X Australia, envisage de produire des voitures à hydrogène en Nouvelle Galles du Sud (Australie). Elle prévoit d’assembler un SUV (baptisé Snowy), des vans et des taxis. La production pourrait démarrer en 2022. Son objectif est d’atteindre, à l’horizon 2025, un volume de production de 20 000 véhicules dans une usine à Port Kembla, dans la région d’Illawara. Le projet devrait créer environ 5 000 emplois directs.

Brendan Norman, le patron de H2X, est un ancien cadre de l’automobile qui a travaillé chez BMW et Volkswagen. Il a réuni autour de lui une équipe qui vient de plusieurs constructeurs comme General Motors, Toyota, Tesla et Volvo. Depuis la disparition de Holden, qui appartenait à GM, l’Australie n’a plus de constructeur national.

Toutefois, la start-up vise en premier lieu le marché professionnel. Elle souhaiterait proposer des tracteurs à hydrogène, ainsi que des camions H2 pour le secteur minier et des bus. H2X aurait pour partenaire ElringKlinger pour les piles à combustible.

Vous voulez en savoir plus sur les voitures à hydrogène en Australie ? Alors nos 2 derniers articles sur H2X devraient vous intéresser. Vous pouvez les lire ici et .

PS: Vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Vous pouvez vous inscrire à nos newsletters.
1) « Vos actualités hydrogène en direct » (pour recevoir tous nos articles dès leur publication).
2) « Votre newsletter hebdo » (envoyée tous les lundi en fin de matinée). 

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

carte interactive monde