Air Liquide partenaire hydrogène des JO de Paris en 2024

Air Liquide JO 2024

Air Liquide va alimenter en partie la flotte de véhicules à hydrogène déployée à l’occasion des JO dans la capitale en 2024.

Air Liquide et le Comité d’Organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 ont conclu un partenariat qui prévoit l’avitaillement en hydrogène des véhicules transportant les athlètes et les officiels. Ce sont plusieurs centaines de Toyota Mirai qui seront ainsi alimentées « en partie » en hydrogène par le groupe. Cet hydrogène sera d’origine renouvelable, c’est-à-dire produit à partir d’électrolyse de l’eau ou de biométhane avec garanties d’origine.

« Au-delà des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, cette collaboration va permettre d’aller plus vite pour développer à grande échelle l’usage de l’hydrogène afin de décarboner les transports lourds et intensifs tels que les taxis », commente François Jackow, Directeur Général du groupe.

Air Liquide, qui revendique plus de 60 ans d’expérience, souligne ses capacités de production hydrogène bas carbone et renouvelable. Le Groupe initie, pilote et développe actuellement parmi les plus grands projets mondiaux pour décarboner l’industrie et les transports. Il s’est engagé à développer d’ici 2030 une capacité installée de 3 gigawatts d’électrolyse.

Cet article sur Air Liquide et les JO de 2024 vous a plu ? Alors nos 2 derniers articles sur Air Liquide devraient également vous intéresser. Vous pouvez les lire ici et .

PS: Vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Vous pouvez vous inscrire à nos newsletters.
1) « Vos actualités hydrogène en direct » (pour recevoir tous nos articles dès leur publication).
2) « Votre newsletter hebdo » (envoyée tous les lundi en fin de matinée). 

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

BFC H2 VERT