Bosch met en avant l’hydrogène au CES de Las Vegas

Bosch hydrogène ces
Bosch met en avant l’hydrogène au CES de Las Vegas

A la veille du grand salon de la technologie, l’équipementier automobile a pris la parole pour évoquer sa vision de l’énergie pour un monde plus durable. Et l’hydrogène fait partie des solutions.

La présentation a été faite par le Dr. Tanja Rückert, membre du directoire de Bosch et en charge du numérique (CDO : chief digital officer). Si la priorité est d’optimiser les énergies traditionelles, elle a expliqué que le groupe se concentrait en particulier sur l’hydrogène, qui, selon lui, sera « essentiel pour répondre à nos futurs besoins énergétiques neutres pour le climat ».

Bosch investit massivement dans les technologies de l’hydrogène et développe des solutions tout au long de la chaîne de valeur. Il a été rappelé que l’été dernier, le groupe a démarré la production en série de sa pile à combustible à Stuttgart. Il annonce avoir déjà des commandes de constructeurs de camions aux États-Unis, en Europe et en Chine. D’ailleurs, cette semaine Nikola propose des essais dans un camion propulsé par une pile à combustible Bosch.

Le moteur à combustion en plus de la pile

Comme nous l’avons déjà écrit, Bosch développe aussi des composants pour un moteur à hydrogène. Dans ce cas, on utilise directement l’hydrogène sous forme gazeuse, au lieu de le convertir d’abord en électricité. Cette technologie peut offrir les performances d’un moteur diesel. De plus, elle est encore plus vertueuse avec de l’hydrogène vert. Ce type de moteur pourrait convenir aux véhicules utilitaires, aux camions longue distance, ainsi qu’aux engins non routier comme ceux qui servent à la construction. L’équipementier travaille sur deux types d’injection : séquentielle et directe. Il prévoit de lancer son premier moteur H2 plus tard cette année.

Bosch a fait référence aux projets hydrogène aux Etats-Unis, à travers les hubs sélectionnés par l’administration Biden.

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

Seiya recrute