Carole Delga demande à l’Etat de prendre en compte les usages, dont ceux de la mobilité

Carole Delga demande à l'Etat de prendre en compte les usages, dont ceux de la mobilité
Carole Delga demande à l’Etat de prendre en compte les usages, dont ceux de la mobilité

Présente hier matin à l’inauguration des premiers autocars à hydrogène rétrofités par Safra, la Président de la région Occitanie a mis en avant les usages liés à la mobilité. Elle aimerait qu’ils soient pris en compte dans la révision de la stratégie nationale de l’hydrogène.

Dans un post sur LinkedIn, Carole Delga parle de l’hydrogène et des transports. « Dans quelques jours, nous mettrons en circulation les premiers cars à hydrogène rétrofités pour le transport de voyageurs sur une ligne régulière, une première en France, réalisée par l’entreprise tarnaise Safra. 13 autres suivront d’ici la fin de l’année », écrit-elle en préambule. C’était, il est vrai, l’objet de sa visite hier matin à Albi.

Plus loin, elle écrit encore : « en décembre dernier, nous inaugurions deux sites de production massive d’hydrogène, dont la station de production et de distribution Hyport, unique en Europe. Dans quelque temps (en 2026), le premier train à hydrogène fabriqué en Occitanie sera mis en service sur la ligne Montréjeau-Luchon. Carole Delga fait aussi référence au Technocampus hydrogène à Francazal, le plus grand centre européen de recherche, d’essai et d’innovation dédié à l’hydrogène vert. Lequel servira notamment pour développer l’avion vert.

Favoriser le développement des usages

La Présidente de la région Occitanie évoque aussi Genvia, la société d’électrolyseurs nouvelle génération dont la Région est actionnaire. Elle rappelle au passage qu’elle a inauguré sa ligne de production pilote, première étape vers un déploiement industriel de cette technologie de rupture ».

« L’hydrogène vert ne pourra pas, à lui seul, nous permettre de remporter le combat que nous menons contre le réchauffement climatique. Mais grâce à nos efforts et à notre statut de région pilote, il deviendra un des piliers du mix énergétique que nous construisons depuis presque 10 ans en Occitanie, aux côtés d’autres énergies d’avenir telle que l’éolien flottant », écrit encore Mme Delga. Et elle lance ensuite un appel : « Pour ce faire, la filière de l’hydrogène a besoin d’un soutien plein et entier de l’État. C’est pourquoi je m’associe aux acteurs du secteur pour demander une révision de la stratégie nationale hydrogène qui puisse notamment favoriser le développement des usages, pour le moment peu considérés bien que créateurs de valeur et d’emploi sur nos territoires ».

Et d’enfoncer le clou : « L’Occitanie est au rendez-vous, l’Etat a le devoir de l’être également ».

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

MasterClass H2 Toulouse