Dernier jour pour contribuer à la révision de la stratégie nationale d’hydrogène

dernier jour stratégie hydrogène
Dernier jour pour contribuer à la révision de la stratégie nationale d’hydrogène

Simple rappel : ceux qui souhaitent faire part de leurs commentaires sur la révision de la stratégie nationale peuvent le faire jusqu’à 23 h ce soir.

Comme nous l’avions écrit dans cet article, le gouvernement a donc choisi de mettre en ligne le document qui va servir de base à la révision de la stratégie nationale sur l’hydrogène. Il a été mis en ligne le 15 décembre dernier. L’ouverture de cette consultation a permis de mesurer l’évolution des pouvoirs publics sur les importations d’hydrogène, une diplomatie de l’hydrogène (sans doute pas étrangère aux décisions actées pendant la COP28) étant même en cours d’élaboration.

Les avancées sont sensibles, notamment dans le domaine de la mobilité, du moteur à hydrogène et des e-fuels. On sait aussi que les premiers pipelines vont être déployés pour relier les centres de production aux consommateurs dans les grands hubs industriels.

Du côté de la filière, l’association France Hydrogène avait réagi par ce communiqué aux premières annonces concernant la révision de la stratégie nationale. Par la suite, elle a fait connaître les « angles morts » auxquels il faudrait remédier, par exemple sur la mobilité intensive. Cela a été le cas lors de sa conférence annuelle du 7 décembre. Et pas plus tard qu’hier, lors de la présentation du salon Hyvolution, la co-présidente de l’association, Valérie Bouillon-Delporte, assurait que « l’État n’opposera plus batterie et pile à combustible pour l’électrification du transport, la différence se faisant selon les usages ». Elle s’est félicité aussi du « soutien des autorités à l’exportation pour les acteurs de la filière ».

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

Seiya recrute