Drone du défi Mermoz : premiers tests à venir avec de l’hydrogène liquide

Mermoz drone hydrogène liquide
Drone du défi Mermoz : premiers tests à venir avec de l’hydrogène liquide

Dans le cadre d’un projet visant à traverser l’Atlantique Sud avec un drone à hydrogène, l’ISAE Supaero et H3 Dynamics vont bientôt procéder à des tests en vol d’hydrogène liquide.

Pour voler sans escale, sur 3 000 km en suivant la ligne de l’Aéropostale, entre le Sénégal et le Brésil, la seule solution est de recourir à l’hydrogène liquide. Après de premiers tests l’an dernier près de Toulouse, avec de l’hydrogène gazeux, qu’on peut découvrir ici en vidéo, c’est donc la phase 2 qui se prépare. « Les essais en vol sont prévus en ce début d’année », nous apprend un article de la Dépêche.

L’équipe a encore un an pour relever les défis techniques. L’objectif est de faire le vol transatlantique en 2025. Le drone, qui associera des panneaux solaires et de l’hydrogène liquide, devrait mettre 36 h à faire la traversée, à une moyenne de 80 km/h.

Un projet qui fait avancer l’aviation

Au-delà du projet*, qui va rendre hommage au pilote Jean Mermoz, ce défi va servir à l’aviation en général. Cité par la Dépêche, Jean-Marc Moschetta, enseignant-chercheur à l’Isae-Supaero et responsable du projet, déclare que cela « va donner à nos étudiants la capacité de monter en compétences sur des technologies de rupture pour l’aviation décarbonée. Après, l’autre utilité, pour l’industrie cette fois, c’est de servir de plateforme de tests, de première marche, vers une aviation décarbonée de plus grande dimension, en premier lieu pour l’aviation légère puis l’aviation régionale ».

*cofinancé par le Fonds européen de développement régional (FEDER) et la Région Occitanie, l’école travaille depuis 2018 en partenariat avec H3 Dynamics

Vous voulez en savoir plus sur les drones à hydrogène ? Alors nos 2 derniers articles sur le sujet devraient vous intéresser. Vous pouvez donc les lire ici et .

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

2