Un labo commun sur le moteur à hydrogène avec Phinia et l’université d’Orléans

laboratoire moteur hydrogène
Un laboratoire commun sur le moteur à hydrogène avec Phinia et l’université d’Orléans

Le 22 janvier, l’Université d’Orléans va inaugurer un nouveau laboratoire. Il sera ouvert en commun avec Phinia, un équipementier issu de Borgwarner et spécialisé dans l’injection. C’est l’un des ténors du moteur à hydrogène.

Ce choix de l’Université d’Orléans est assez logique. Il se trouve qu’elle a des compétences dans la combustion, notamment à travers le laboratoire Prisme. De plus, Phinia est aussi présente en région Centre Val de Loire, avec un site à Blois qui héberge aussi de la R&D. On vous avait déjà parlé des activités de cette société et de sa technologie.

Alors que le moteur à hydrogène suscite un intérêt croissant, comme en témoignent les annonces récentes de Namx ou de Toyota, sans parler de Mercedes dans le camion, ce laboratoire arrive à point nommé. On notera que c’est le responsable technique de Phinia, Todd Anderson, basé aux Etats-Unis qui sera présent pour l’occasion. Il était intervenu à la conférence Hydrogen Americas, il y a deux mois, pour parler de la feuille de route de l’entreprise.

Le laboratoire aura pour nom Soonly (Spray & cOmbustiOn for greeN mobilitY).

PS: Vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Vous pouvez vous inscrire à nos newsletters.
1) « Vos actualités hydrogène en direct » (pour recevoir tous nos articles dès leur publication).
2) « Votre newsletter hebdo » (envoyée tous les lundis en fin de matinée). 

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter LinkedIn hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

Osez l'hydrogène