Le Mans veut s’associer avec Dijon et Angers pour des achats groupés de BOM H2

Cet après-midi, une conférence de presse va avoir lieu sur le site de la station à hydrogène de l’ACO (Automobile Club de l’Ouest), à proximité de l’aérodrome et en face du mythique circuit des 24 heures du Mans. Pour la circonstance, le maire du Mans et Président de la métropole, Stéphane Le Foll, sera entouré de ses homologues d’Angers, Christophe Béchu, et de Dijon, François Rebsamen. Toutes les trois très impliquées dans la transition écologique, ces Métropoles se tournent aujourd’hui vers la promotion active des énergies décarbonées.

Cette ambition se traduit aujourd’hui par une démarche conjointe d’achat de Bennes à Ordures Ménagères (BOM) à hydrogène. Ce sera une première pour les Pays de la Loire notamment, avec Angers et Le Mans. Les deux villes de l’ouest se rallient ainsi à Dijon, qui à travers le projet DMSE (Dijon Métropole Smart Energhy), prévoit de s’équiper en BOM puis en bus H2. Le regroupement des collectivités pour tirer les prix des véhicules H2 est une idée que Stéphane Le Foll avait déjà formulée lors du forum sur l’hydrogène qu’il organise depuis 2019 au Mans. Elle se concrétise et fera partie également des thèmes évoqués lors du prochain forum H2* qui aura lieu le 21 septembre.

La métropole du Mans entend jouer la carte des achats groupés et du rapprochement des écosystèmes pour passer plus vite à l’échelle.

*qu’animera votre serviteur

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting