Hopium : la période d’observation prolongée de 6 mois

Hopium prolongation d'observation
Hopium : la période d’observation prolongée de 6 mois

En redressement judiciaire, la société a obtenu de la part du tribunal de commerce de Paris un répit supplémentaire. Elle va pouvoir poursuivre le développement de sa pile et essayer de trouver des partenaires.

L’audience avait lieu hier. Le communiqué publié ce matin précise que c’est à la demande de Hopium que le tribunal a accepté cette prolongation, dont l’échéance est fixée au 17 juillet 2024. Le CEO, Sylvain Laurent, se félicite d’avoir pu obtenir cette décision.

Hopium mettra à profit cette période pour poursuivre les contacts et discussions qui sont en cours avec des partenaires industriels et commerciaux potentiels, en vue de la présentation d’un plan de continuation de l’activité. L’agenda est serré jusqu’à l’été. Rappelons que l’entreprise a fait un passage remarqué à Dubaï, dans le cadre du salon Gitex. Elle a aussi annoncé un actionnaire américain, en attendant un éventuel partenaire chinois.

La société informera le marché de toute évolution significative des échanges en cours.

Vous voulez en savoir plus sur Hopium ? Alors nos derniers articles sur la start up devraient vous intéresser. Vous pouvez accéder à tous nos articles écrits sur Hopium ici.

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter LinkedIn hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

Seiya recrute