L’industrie automobile se rapproche de l’hydrogène

industrie automobile et hydrogène

Dans le cadre d’un événement organisé par la Commission Européenne, plusieurs industriels du secteur automobile étaient présents. Une participation qui témoigne de l’intérêt croissant pour cette forme d’énergie, en complément de l’électrique à batterie.

A l’origine, il ne s’agissait que d’un événement de haut niveau, portant sur les vallées de l’hydrogène en Europe (« Repowering the EU with the hydrogen valleys : showcasing innovative solutions). Mais, il se déroulait à Autoworld, un musée de l’automobile réputé en Belgique et en Europe. De plus, il existe un lien entre Mariya Gabriel, Commissaire à la recherche et l’innovation, et l’Automobile Club de l’Ouest. Elle était venue au Mans pour s’informer sur l’écosystème local et avait même eu droit à un baptême de piste sur le circuit à bord de MissionH24.

La conférence du 1er mars se déroulait en présence de Pierre Fillon, Président de l’ACO (l’organisateur des 24 h du Mans) et des partenaires du programme MissionH24, parmi lesquels Symbio, Plastic Omnium, Michelin et TotalEnergies. Ils ont d’ailleurs profité de l’événement pour présenter la livrée 2023 de MissionH24. Au-delà de ces sociétés, on notait également la participation de Toyota Europe, Stellantis et Alpine pour le groupe Renault.

BMW est venu exposer l’IX5 Hydrogen, récemment révélée à Anvers auprès des médias. On pouvait voir aussi des Toyota Mirai, une Hyundai Nexo et même une Mercedes GLC Fuel Cell.

Que cela soit dans le cadre de la compétition automobile et/ou des véhicules sur route, cela montre que l’industrie automobile s’intéresse à l’hydrogène et qu’elle en suit les évolutions, en particulier en ce qui concerne les écosystèmes et le développement de l’infrastructure.

Pour les dernières actualités sur l’industrie automobile et hydrogène, lisez nos deux derniers articles sur le sujet ici et ici.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

BFC H2 VERT