McPhy en négociations pour céder son activité stations à Atawey

McPhy Atawey
McPhy en négociations pour céder son activité stations à Atawey

Dans un communiqué, diffusé hier soir sur le site des deux entreprises, on apprenait que McPhy engage un processus de cession de son activité de stations de recharge à l’hydrogène. C’est Atawey qui se porte acquéreur, dans le cadre de négociations exclusives.

C’est une information qui peut surprendre, quand on sait que la fourniture de stations a représenté 32% du chiffre d’affaires de McPhy en 2022 avec un portefeuille de projets signés, commissionnés et/ou en cours d’exécution, représentant 40 stations. Fin septembre, le groupe mettait par exemple en service la première station de distribution d’hydrogène bas-carbone de grande capacité pour Brétéché en Vendée (réseau AVIA). On peut aussi rappeler le partenariat avec Hype, McPhy étant l’un des fournisseurs avec HRS.

Rien ne présageait cette évolution, d’autant qu’une usine avait été inaugurée en 2022 à Grenoble pour fabriquer des stations.

Un recentrage sur les électrolyseurs

Par la voix de Jean-Baptiste Lucas, le CEO, l’entreprise justifie avoir pris la décision de se « concentrer sur le développement de l’activité électrolyseurs ». « La combinaison des métiers de fabrication des équipements à la fois pour la production et la distribution d’hydrogène a permis un important effet d’apprentissage pour McPhy et facilité son passage à l’échelle industrielle », explique-t-il. Et de poursuivre : la Gigafactory dédiée à la nouvelle génération d’électrolyseurs (à Belfort), dont la construction est sur le point d’être finalisée, réclamera la mobilisation de toutes nos ressources, afin de devenir un acteur majeur sur le marché considérable de la production d’hydrogène bas-carbone ».

Mc Phy est entré en négociations exclusives avec Atawey, « un acteur reconnu et dont nous partageons les valeurs essentielles ». Forte d’un parc de 30 stations installées et de 10 ans d’expérience, la société savoyarde est présentée comme l’un des tout premiers acteurs du marché français. « C’est une formidable opportunité de confirmer Atawey comme un leader européen des stations hydrogène », commente Jean-Michel Amaré, le Président et cofondateur.

Si la cession venait à aboutir, McPhy fait savoir qu’il entend rester impliqué aux côtés d’Atawey afin d’assurer la continuité de son activité de stations, dans l’intérêt de toutes les parties prenantes. Et en attendant, une attention particulière sera portée à l’exécution des projets en cours et à la satisfaction des clients.

Vous voulez en savoir plus sur McPhy et Atawey ? Alors nos derniers articles sur ces deux groupes devraient vous intéresser. Vous pouvez accéder à tous nos articles écrits sur McPhy ici. Vous pouvez accéder à tous nos articles écrits sur Atawey .

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

Osez l'hydrogène