Conférence GRTGaz : « Construire ensemble le marché hydrogène »

conférence GRTGaz hydrogène
Conférence GRTGaz : « Construire ensemble le marché hydrogène »

Pour clôturer la première journée du salon, GRTGaz a organisé une conférence dans laquelle des représentants de l’entreprise sont revenus sur les grands projets en cours pour construire le marché de l’hydrogène.

Récemment nommée Directrice générale de GRTGaz, c’est Sandrine Meunier qui a ouvert la conférence. « Efficacité énergétique », « sobriété », « utiliser toutes les sources d’énergies renouvelables disponibles » telle est la marche à suivre pour mener à bien la transition énergétique. Sandrine Meunier rappelle les grandes initiatives européennes (fit for 55 notamment) et françaises (Stratégie française énergie climat – SFEC). Elle cite par exemple l’objectif de 44TWh. Il s’agit de la part du gaz français qui serait assuré par la production des unités de méthanisation à l’horizon 2030 (15 à 20% du mix gazier).

La directrice affirme vouloir tirer profit des enseignements des projets FenHYx et Jupiter 1000 pour les appliquer à leur nouveau projet : MosaHYc. Ce dernier vise à créer un réseau pour transporter de l’hydrogène dans des infrastructures gazières déjà existantes entre la Sarre (Allemagne), le Grand Est (France) et la frontière du Grand Duché.

Adeline Duterque, secrétaire générale de GRTGaz, a ensuite évoqué les enjeux européens, dont le paquet gaz en cours de finalisation. À l’instar de l’ENTSOE* (réseau européen des gestionnaires de réseau de transport d’électricité), une association représentant 42 gestionnaires de réseau de transport d’électricité de 35 pays à travers l’Europe, l’équivalent va être crée pour l’hydrogène. Ce sera l’ENNOH**. Une association qui permettra d’assurer la gouvernance et la planification des réseaux d’hydrogène de l’UE qui sont estimés opérationnels à horizon 2030-2035.

Marché de l’hydrogène : GRTGaz multiplie les projets

GRTGaz ne cache pas ses ambitions et veut s’imposer en tant qu’acteur majeur de l’hydrogène. Le groupe possède d’ailleurs un laboratoire (RICE) qui est leader européen sur la R&D liée à la conversion des canalisations de gaz.

Anthony Mazzenga, Directeur Développement chez GRGaz, est revenu sur les projets phares du groupe. Il a bien sûr évoqué le projet européen le plus emblématique : le projet H2MED. Ce dernier est soutenu par Enagás, GRTgaz, REN, Teréga et, depuis octobre 2023, le gestionnaire de réseau allemand OGE. GRTGaz travaille notamment sur l’extension vers l’Allemagne via le projet HY-FEN et ils lancent cette année les premières études de faisabilité pour BarMar (liaison entre Barcelone et Marseille).

Il a ensuite fait un point sur les autres projets. À savoir : DHUNE (Dunkerque), mosaHYc (Moselle), HYnframed (Sud-Est de la France) et RHYn (sud de l’Alsace). Bien qu’encore en phase de développement, GRTGaz bûche aussi sur d’autres projets, notamment dans la Vallée de la Chimie et la Vallée de Seine. Un chiffre intéressant à tirer de cette présentation : une canalisation devient économique à partir de 10 000 tonnes d’hydrogène par an délivrées sur site.

*ENTSOE : European Network of Transmission System Operators for Electricity

**ENNOH : European Network of Network Operators for Hydrogen

Vous voulez en savoir plus sur GRTGaz ? Alors nos derniers articles sur le groupe devraient vous intéresser. Vous pouvez accéder à tous nos articles écrits sur GRTGaz ici.

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Logan King

Logan King

Après un parcours atypique (3 ans au sein de l’armée de terre puis 3 ans de licence en Langues Étrangères Appliquées) c’est finalement ma passion pour les enjeux environnementaux qui me rattrape et me pousse à rejoindre Seiya Consulting et H2 Today en juin 2022. Tout d'abord dans le cadre de mon stage de fin d’étude, puis en tant que Responsable Marketing & Communication et traducteur chez Hydrogen Today.

Nos derniers articles